A l'heure bretonne !

Pour sa première collection de montres, la jeune marque Inguz fait un clin d’œil au phare qui marque l’entrée de la baie de Quiberon : la Teignouse.



Conçue et assemblée au cœur de l’Atelier Parisien d’Horlogerie, dans le 9ème arrondissement, le modèle s’inspire des codes classiques de l’horlogerie.




Son design : un boîtier en acier inoxydable 316L se pare d’un verre double dôme saphir avec traitement intérieur anti reflet. La lunette tournante unidirectionnelle à 120 clics de 40,5 millimètres de diamètre, ornée d’un guillochage clous de Paris joue une mélodie ravissante. On apprécie ses aiguilles luminescentes et sa fonction étanche qui permet une plongée à 200m. Quant au mouvement Swiss Made, il lui confère une autonomie de marche de près de 38 heures !

Guillaume Prieur fait ici écho à la découverte au fond d’un tiroir un vieux chronographe. Un héritage chargé de l’histoire de son grand-père qui va lui donner l’envie d’insuffler à ses créations la dimension de transmission non seulement de l’objet mais aussi des souvenirs dont nos garde-temps sont les témoins. Le modèle La Teignouse est disponible en cinq déclinaisons : baroudeuse avec un cadran sandwich noir mat et index creusés, chic et stylée avec un cadran bleu satiné et soleillé en relief, mais aussi avec trois propositions plus classiques et intemporelles. Enfin, pour accorder sa montre à son look, la marque a imaginé deux bracelets à boucle déployante ; un type grains de riz en acier et un bracelet en caoutchouc assorti aux cadrans,

bleu nuit, vert ou noir.





On souligne l’initiative et l’audace d’un tel pari car cette première collection est très réussie ! A partir de 620 euros Disponible en précommande sur Kickstarter jusqu’au 25 juin. https://www.kickstarter.com/projects/guillaumeprieur/inguz-an-automatic-swiss-movement-in-a-french-diving-watch

Nouvelles
ACTUS